Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Communiqué du collectif MSED : Tian, sauveur suprême ?

Tian, notre sauveur suprême.
ou quand la Mairie de Marseille entrave l'activité antifasciste

La Mairie de Marseille a des priorités bien à elle. Priorité aux copinages, à l'électoralisme plutôt qu'à la solidarité et la lutte contre l'extrême droite. Rien d'étonnant pourra-t-on nous répondre, puisque l'actuel Maire gérait le conseil régional avec ses amis du F-Haine en 1986 et s'est toujours fait un expert des politiques sécuritaires ou encore de la chasse aux Roms. Cette fois, la Mairie va encore plus loin en entravant l'activité politique de notre collectif.


Depuis plusieurs mois, nous annoncions publiquement notre volonté de tenir un « Festival Marseille Solidaire » le 15 Mars. Nous avions fait les choses biens, poliment, en respectant le mille-feuille institutionnel imposé pour un tel projet. Ainsi, depuis le 27 Décembre, plus de deux mois avant la date de l'événement, nous présentions notre projet aux services de la Mairie afin d'obtenir l'autorisation d'occuper l'espace dit « des mobiles » (Square Léon Blum, face aux Réformés). Au niveau technique, tout allait bien, nous nous préparions même à payer cette infâme taxe d'occupation de l'espace public de 1000€ (oui, à Marseille, il faut payer pour occuper ses propres rues). C'était sans compter les plans électoralistes de la Mairie. En effet, un mois à peine avant notre événement, le 14 Février, nous recevions une réponse négative de la Mairie, non pas pour des raisons techniques ou légales mais bel et bien pour une raison politique :

Message du 14/02/14 10:27
> De : "XXXX XXXXXX - Mairie"
> A : "XXXXX XXXXX - MSED"
> Copie à : "XXXX XXXXX - Mairie"
> Objet : Ville de Marseille - Prescription concernant votre évènement
> Réf. : F20XXXXXXX (à rappeler pour toute correspondance)
Evénement : LE COMITÉ MARSEILLE CENTRE SOLIDAIRE SOUHAITE ORGANISER UNE MANIFESTATION CULTURELLE APPELÉE FESTIVAL MARSEILLE SOLIDAIRE LES 15 ET 16 MARS 2014 AU SQUARE LÉON BLUM.
Organisateur : MARSEILLE CENTRE SOLIDAIRE
Lieux : Place LEON BLUM
Dates : du samedi 15 mars 2014 au dimanche 16 mars 2014.

Dossier suivi par: Mme XXXXXXXX.
Email : XXXXXXXX@mairie-marseille.fr
Téléphone fixe : +33491XXXXXX

Madame, Monsieur,
Je vous communique dans ce courriel les avis des différents services concernés par la manifestation ci-dessus mentionnée.
- Service Service Espace Public DGUP SEP : Avis Défavorable
Avis Défavorable car le site est occupé d'une part par le Marché forain et d'autre part une manifestation vient de nous être transmise aujourd'hui : meeting de Monsieur Dominique Tian.
Ces avis d'ordre technique ne valent pas accord de la Ville de Marseille sur l'ensemble de la manifestation.
Ce dossier est actuellement en cours d'instruction.
Dans l'attente de vous lire pour la prise en compte de ces observations, je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.
Le responsable,
XXXXX XXXXXX

Ville de Marseille
Direction de la Communication et des Relations Publiques
Pôle Opérations Evénementielles
2, place François Mireur
F - 13001 Marseille

Et oui, il est évident que M. Tian n’est pas soumis aux mêmes obligations que les autres, à savoir, un délai de deux mois pour obtenir l’autorisation d'occuper l'espace public.
Peut-être la Mairie de Marseille se pense être l'outil pour faire barrage au FN, sa politique pouvant nous faire pourtant penser le contraire. Peut-être la Mairie pense-t-elle que Dominique Tian sera notre « sauveur suprême » … ou peut-être qu'une fois de plus, les gouvernants font le choix d'étouffer toute action citoyenne, démocratique et antifasciste. Ce choix est lourd de sens. Il vient s'ajouter à une longue liste d'entravement et de criminalisation du mouvement antifasciste, antiraciste. Pour exemple, nos ami-e-s de la semaine anticoloniale qui organisent depuis 9 ans une marche contre le racisme chaque 1er Mars à Paris se sont vu interdire leur rassemblement et encerclé par des centaines de CRS cette année, les ordres venant directement de la place Beauvau et de M. Valls, autoproclamé champion de la lutte contre l'extrême droite et dont on connaît les piètres résultats dans ce domaine, accompagnés d'autres très hauts scores en terme de chasse aux Roms et aux sans-papiers. Pendant ce temps, les fachos du « jour de colère » continuent à parader dans nos rues.


Le collectif Marseille solidaire exprime ici sa colère face à ce qui doit être désigné comme un acte politique et en aucun cas administratif. Les lieux ne manquent pas pour faire un meeting électoral. MM. Valls, Tian et Gaudin ne sont en aucun cas des remparts contre le FN, ils sont une partie du problème, en accompagnant la montée des idées d'extrême droite par leurs politiques racistes, sécuritaires et antisociales. Nous proposons quant à nous de renouer avec le combat pour la solidarité, l'égalité des droits, la solidarité internationale et le progrès social. Nous proposons à toutes les organisations et individus – nationaux ou non- de continuer à nous organiser unitairement pour faire reculer l'extrême droite, ses idées et ses pratiques.


En partenariat avec le collectif Nosotros, le bar « Le Molotov » et le bar « El Ache de Cuba », nous reportons donc notre événement au samedi 22 Mars, dans le cadre de la journée internationale contre le fascisme et le racisme, à l'appel de nos camarades grecs, dans ces deux lieux suscités et sur la place Paul Cézanne pour laquelle, cette fois, nous n'attendrons pas l'autorisation de sieur Gaudin.

Marseille, le 5 Mars 2014

Tag(s) : #festival Marseille solidaire, #UMP, #presse