Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

APPEL À L'OFFENSIVE
CONTRE L'EXTREME DROITE, LE FASCISME, LE RACISME, LA XENOPHOBIE
ET CONTRE TOUTE FORME DE DISCRIMINATION


Marseille, Mars 2014


La montée en puissance des partis fascisants, racistes, xénophobes et réactionnaires, de leur idéologie met la France et sa population à l'heure de tous les périls.
Leurs avancées sont faites de nos reculs et de 30 ans de politiques destructrices du lien social.
Il faut nommer les choses. Quelles qu'en soient les conséquences judiciaires, nous affirmons, ici, que le FN est un parti d'extrême droite, fascisant, raciste, sexiste et homophobe.


Son équipe dirigeante, de père en fille et petite-fille, applique avec une ténacité cynique sa stratégie de conquête du Pouvoir derrière le masque d'une honorabilité factice.
Par travestissements progressifs, elle réussit à banaliser l'inconcevable en faisant oublier sa filiation fasciste et réactionnaire.


En 1981, Mitterrand et la gauche au pouvoir avaient inscrit dans leur programme le droit de vote des immigrés, Hollande et ses alliés aussi, mais tous ont rapidement abandonné ce qui n’était qu’une promesse électorale.
La droite, sous l'ère Sarkozy, a choisi de donner du crédit au programme du FN.
Si nous devons être battus, c'est que nous n'aurons pas eu le courage de nous battre.
Le combat antifasciste, antiraciste ne sera pas gagné par la recherche d’un consensus avec une droite largement contaminée et une gauche qui renonce à ses valeurs.


Ce combat ne peut être gagné que par l'affirmation et la réalisation de l’égalité des droits, du progrès social et de la solidarité entre les peuples.
Il le sera par la mobilisation et l'engagement de ceux et celles qui, par delà les différences et les clivages, sont résolus à stopper à tout prix le FN dans sa marche vers le Pouvoir, par tous les moyens, à tous les niveaux et de manière permanente.
La bataille doit être livrée dans les entreprises, dans la rue, dans les médias, devant les tribunaux, dans les facs, les lycées…
Face à l'extrême droite, au FN, il faut construire un front de résistance, un front de lutte pour imposer des mesures politiques, sociales et économiques propres à enrayer cette mécanique bien huilée.


Nous en appelons à la population, aux partis et organisations progressistes et à leurs militants, aux syndicats pour construire les conditions pratiques d'une riposte unitaire.
Face au malaise social, ne laissons pas croire que le vote FN est la solution, pas plus que ses idées et propositions.
Contre la peur et la haine de l'autre qui divise la population et encourage les exactions de l'extrême droite, l'heure n'est plus aux constats attristés et aux condamnations morales sans effet.

Le temps de la contre offensive est venu.
Agissons pour le progrès social, l'égalité des droits et la solidarité entre les peuples.

 

Le collectif Marseille solidaire contre l'extrême droite (MSED)
 

Tag(s) : #arguments, #matériel militant